Ces quelques détails remarqués sur la bicyclette Eddy MERCKX du vainqueur du Tour montrent que la majorité des accessoires sont d'origine italienne, CAMPAGNOLO pour la plupart.

Nous remarquons le dérailleur arrière « NUOVO RECORD » en alliage léger, le plateau ajouré et allégé par suppression de la couronne rejoignant les cinq points de fixation sur la manivelle, les pédales en « alliage noir » ultra-léger, les nouveaux freins à tirage latéral, allégés également par fraisages au foret et suppression des guides-roue sur les porte-patins, la tige de selle fraisée en longueur en forme de cannelures, tout cela signé CAMPAGNOL°, ainsi que les roulements et moyeux, enfin la potence et le cintre CINELLI, avec expandeur noyé.

au palmarès du TOUR de FRANCE   1969  

Nous voyons ici les cotes du cadre de Gimondi, les dérailleurs SIMPLEX, avant et arrière en résine industrielle, type « Prestige » et le pédalier STRONGLIGHT, compétition en durai forgé, les freins MAFAC à double articulation et tirage central, tous utilisés par le 2e, Roger Pingeon sur sa PEUGEOT et par le 3e, Raymond Poulidor, sur sa MERCIER, ainsi que chez de très nombreux autres concurrents, enfin le porte-bidon de cadre T.A. lequel équipait, entre autres, la machine du vainqueur Eddy Merckx.

 

Le source: Le Cycle, 9/1969
18 11 12 Sur la bicyclette du vainqueur index18 11 12 Sur la bicyclette du vainqueur index2